Dernière minute : Réponse à Jaap Uilenberg de TFF !

class=”medianet-inline-adv”>

La déclaration de TFF est la suivante :

En tant que consultant en formation auprès du Conseil central d’arbitrage de la Fédération turque de football (TFF), M. En raison des déclarations malheureuses de Jaap Uilenberg rendues publiques, une obligation de déclaration est née.

Une personne qui offre des services de formation au sein de la FFT ; Il n’est pas possible d’accepter les déclarations ciblant TFF et MHK. M. Les expressions d’Uilenberg telles que « page noire », « fou » et « dangereux » concernant les décisions prises par le Bureau Exécutif de la TFF n’ont pas leur place dans la culture arbitrale et sportive de notre pays. Nous n’acceptons pas ces déclarations irrespectueuses et scandaleuses qu’il a faites à l’institution dans laquelle il se trouve depuis des années, et nous condamnons fermement sa tentative d’ingérence dans nos affaires internes.

Bien qu’il sache que son contrat avec la TFF expirerait le 31.05.2022 et qu’il ne continuerait pas à travailler après cette date, il a clairement révélé ses véritables intentions en s’efforçant de créer une perception différente. M. Les efforts d’Uilenberg pour faire pression sur nos arbitres et créer une fausse perception dans le public, M. Nous lui rappelons d’agir conformément à l’éthique professionnelle d’Uilenberg.

Il est annoncé au public avec respect.

class=”medianet-inline-adv”>

QU’A DIT UILENBERG ?

L’ancien arbitre néerlandais Jaap Uilenberg, consultant en éducation du Conseil central d’arbitrage de la Fédération turque de football, a annoncé sa démission en publiant une déclaration écrite le lundi 4 avril. Dans sa lettre de démission présentée par écrit, Uilenberg a déclaré : « Chers arbitres, la date du 8 mars 2022 restera à jamais comme une page noire dans l’arbitrage turc. C’était une décision injuste et incroyable de suspendre de nombreux arbitres ainsi que l’arbitre désigné pour la Coupe du monde 2022. Je suis dans le métier de l’arbitrage depuis très longtemps dans mon pays et dans de nombreux pays d’Europe, je n’ai jamais vu une telle décision jusqu’à présent ».

“J’ai dit à Ferhat Gündoğdu que je ne soutiendrais pas cette décision”

Uilenberg a déclaré qu’il avait dit au président du MHK, Ferhat Gündoğdu, qu’il ne soutiendrait pas la décision après que la décision a annoncé le 8 mars que 13 arbitres ne seraient pas en mesure de gérer un match, ajoutant : « Le jour où cette décision a été prise, Ferhat Gündoğdu, le président de la Commission centrale d’arbitrage, a pris une telle décision, reflétant la carrière de nombreux arbitres avec des faits réels et des explications. J’ai dit que je ne soutiendrais pas une décision qui tue sans elle », a-t-il déclaré.

class=”medianet-inline-adv”>

“Je suis très heureux que le Conseil d’arbitrage ait tranché en faveur des arbitres et des observateurs”

Exprimant qu’il était heureux que le conseil d’arbitrage ait accepté les objections des arbitres et arrêté l’exécution de la décision, Uilenberg a déclaré: «J’ai envoyé deux fois un e-mail au président de la Fédération de football et déclaré que c’était une décision irrespectueuse de mettre fin à la carrière de Cüneyt. L’arbitre de Çakır, qui a été l’une des meilleures publicités de la TFF pendant 12 ans. Du 8 mars à aujourd’hui, j’espérais que les sages de la Fédération turque de football s’impliqueraient et annuleraient cette décision insensée. Je suis très heureux que le conseil d’arbitrage ait pris la seule décision correcte de manière juste, éclairée et ferme et ait tranché en faveur des arbitres et des observateurs. La décision du Conseil central d’arbitrage était qu’il n’était pas nécessaire de se conformer à la décision du Conseil d’arbitrage, qui est un conseil indépendant. Le conseil d’administration de TFF accepte cette approche de MHK d’une manière incroyable”, a-t-il déclaré.

class=”medianet-inline-adv”>

“Je mets fin à ma coopération avec MHK”

Déclarant qu’il a mis fin à sa coopération avec le président du comité central d’arbitrage et le comité central d’arbitrage, Uilenberg a déclaré: «Je ne peux pas faire confiance et soutenir ce comité central d’arbitrage et ce président du comité central d’arbitrage. Les méthodes de travail ne sont pas justes et honnêtes et très dangereuses pour tous les arbitres, y compris ceux qui sont sur la liste. S’ils continuent, ils peuvent faire plus de mal. À compter d’aujourd’hui, je mets fin à ma coopération avec ce président du comité central d’arbitrage et le comité central d’arbitrage.

“Ça a été un honneur pour moi de travailler avec vous”

Transmettant ses meilleurs vœux aux arbitres avec lesquels il a travaillé, Uilenberg a déclaré: “Je souhaite le meilleur de tout à la TFF. Depuis 2010, j’ai été en pause pendant 3 ans. La Turquie est devenue ma « deuxième patrie », j’ai travaillé avec de très bonnes personnes et j’ai reçu une merveilleuse hospitalité. Chers arbitres, ce fut un honneur pour moi de travailler avec vous pendant si longtemps. Je vous souhaite tout le meilleur, restez en bonne santé, je vous souhaite un bon avenir avec votre famille. Avec mes meilleurs vœux.

.

Add Comment